Fabrication, tout est question d'équilibre

Par Jeff Alexander, de la NCCA (National Coil Coating Association)

De nos jours, les processus de fabrication respectent tous un subtil équilibre et il s'avère primordial de tenir compte des évolutions perpétuelles de la règlementation environnementale. Toutes les composantes de la fabrication sont concernées par les nombreuses lois qui ont vu le jour ces dernières années, à commencer par les revêtements, secteur parmi les plus règlementés. Les autorités publiques s'attachent de plus en plus à protéger l'environnement. Les règlementations découlant de cette volonté vont sans conteste gagner en complexité à mesure que les gouvernements des régions européennes, américaines et pacifiques continueront à légiférer dans le domaine de l'environnement. Le métal prépeint permet, dans une certaine mesure, d'alléger les obligations de conformité qui sous-tendent les processus de fabrication.

Si la plupart des fabricants s'accordent sur le fait que ces lois s'inscrivent dans l'intérêt de tous, ils sont nombreux à éprouver des difficultés à respecter ce cadre rigoureux et à développer leurs activités.

Les prélaqueurs peuvent contribuer à réduire les charges que représente la mise en conformité pour ces fabricants. Grâce à ces appareils, le processus de prélaquage est externalisé des usines de fabrication pour être confié à des ateliers spécialisés conformes aux normes environnementales. Les prélaqueurs nettoient, traitent, apprêtent et peignent au préalable le métal, avant qu'il soit modelé en usine. De la sorte, les fabricants n'ont plus besoin d'installer un atelier de peinture en interne, ce qui leur permet de réduire les déchets, de diminuer la consommation d'énergie et de simplifier la mise en conformité.

Les ateliers de prélaquages sont donc bénéfiques pour les fabricants et l'environnement, en ce qu'ils permettent de :

  • diminuer ou supprimer les coûts liés au traitement des déchets ;
  • simplifier les processus de tenue de registres, d'élaboration de rapports et de demandes de permis ;
  • limiter la consommation d'eau ;
  • réduire les coûts de maintenance.

Depuis des années, les prélaqueurs contribuent à limiter les déchets et les émissions en intégrant les dernières technologies et en réalisant des recherches sur le terrain. Grâce à ces efforts, le prélaquage s'inscrit aujourd'hui comme le processus le plus efficace pour l'application de finitions aux métaux. Les prélaqueurs font appel à des procédés très sophistiqués qui intègrent des équipements de contrôle de l'eau et de la pollution approuvés par l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Il est alors possible d'appliquer des revêtements sur les métaux à grande vitesse avec un impact environnemental limité.

La NCCA (National Coil Coating Association) s'engage à aider les fabricants à être plus efficaces, rentables et respectueux de l'environnement. Le comité de gestion environnementale de la NCCA n'a de cesse de rechercher et de mettre en œuvre de nouvelles idées pour pérenniser les avantages environnementaux qui entourent le secteur du prélaquage.

Grâce à l'aide de la NCCA et de la technologie de prélaquage, les fabricants peuvent amorcer leur virage écologique tout en affichant des résultats positifs.

Pour en savoir plus, consultez le site www.coilcoating.org ou appelez la NCCA au 216-241-7333.